Présentation de l'atelier

 

 

Atelier j w 003 2

L’Atelier de Jean-Wier est une structure extra-hospitalière de l’établissement public de santé Erasme (9e secteur de psychiatrie des Hauts-de-Seine). Il repose sur une démarche originale basée sur la coanimation entre l’équipe soignante et le plasticien Eric Pays. Son action s’inscrit dans un projet de production artistique au sein d’un cadre de soins et de réhabilitation. C’est un espace, un lieu dans le lieu qui est proposé activement aux patients. La personne n’est pas ici reconnue au travers de ses difficultés psychiques, mais par sa capacité créative

L’Atelier, fondé en 2001, donne ainsi l’opportunité à celles et ceux qui le fréquentent de s’exprimer en tant qu’artistes dans un cadre thérapeutique. L’objectif pédagogique de l’Atelier repose sur trois points : produire, réfléchir, s’exposer. D’une production régulière naît la réflexion, propre à tout artiste : que peindre et comment ? Pour soutenir et aider les auteurs dans leurs réponses l’Atelier propose successivement différents thèmes. (Les Vanités, l’Erotisme, Autoportraits, concours pour la réalisation du buste de Jean-Wier* etc

L’Atelier a aussi vocation à mettre en œuvre les moyens et les outils destinés à favoriser cette reconnaissance dont ces artistes ont particulièrement besoin. Il est primordial qu’il serve de relais vers la société. La communication vers ce monde extérieur se fait donc par la mise en place régulière d’expositions : galeries, centres culturels, Maisons des arts… mais aussi des lieux aussi prestigieux que le musée du quai Branly, le Palais de Tokyo ou le musée du Louvre (voir liste des expositions

Sept  livres ont aussi été édités à ce jour sur les différentes productions thématiques. Avec l’Association  de l’Atelier de Jean-Wier , récemment créés avec les artistes-patients, nous souhaiterions éditer un huitième ouvrage consacré au dessin, valorisant  la personnalité créative de chaque artiste. Ce livre pourrait être diffusé lors de nos différentes expositions (avec dédicaces lors des vernissages) mais aussi être déposé dans différents lieux « ciblés » (Librairies de musées, médiathèques des Hauts-de-Seine, bibliothèques des hôpitaux…). Un certain nombre d’exemplaires étant réservé à notre partenaire

 

 

 *Jean-Wier, médecin et humaniste du XVIe siècle, fut l’avocat de femmes considérées comme sorcières qui, en fait, présentaient souvent des troubles mentaux. L’ensemble de ses travaux est aujourd’hui reconnu comme une des premières contributions à la discipline psychiatrique

×